Accompagnants et visiteurs

Droits et obligations des usagers
Quel qu'il soit, des droits mais aussi des devoirs s'imposent au visiteur ou à l'accompagnant dès qu'il rentre à l'hôpital.
Voici quelques règles pour bien respecter les droits de chacun dans ce lieu de soin.

Accompagnants

Selon le service dans lequel vous vous rendez, la présence de l'accompagnant n'est pas toujours permise.

Cependant, certains services, comme la maternité, offre la possibilité au conjoint de dormir dans la chambre individuelle de la patiente.

Renseignez-vous auprès de la personne qui vous accueille dans le service.

Visiteurs

Respect des heures de visite

Autorisées de façon générale de 12H à 20h, les horaires de visite peuvent être variables en fonction des services. Cependant, merci de vérifier les modalités de visite avec le cadre ou la personne qui vous accueille dans l’unité.

Le droit aux visites peut être restreint en nombre de visites et de visiteurs et/ou en durée et peut être interdit aux mineurs de moins 15 ans.

Les sorties s’effectuent par le Hall d’accueil et, pour des raisons de sécurité, elles sont définitives après 20h.

Respect du calme nécessaire au patient

Les visiteurs ne doivent pas troubler le repos des malades ni gêner le fonctionnement du service.

Respects des règles d’hygiène

Afin de diminuer le risque d’infections nosocomiales, il est recommandé aux visiteurs :

  • de se laver les mains avant et après la visite d’un malade,
  • de respecter l’isolement préconisé dans certains cas.
  • de fermer les portes des chambres,
  • de ne pas s’asseoir sur les lits des malades.

Animaux, fleurs

Toujours par souci d’hygiène, les animaux et les fleurs ne sont pas admis dans l’établissement.

Réseaux sociaux, respect de la confidentialité et du droit à l’image

De façon générale, il est interdit de procéder à la capture d’images et de son à l’insu du personnel et des patients au sein du CHB.

Des reportages peuvent être organisés dans l’établissement avec autorisation de la Direction générale, ils sont soumis à autorisation de diffusion.

Sur les réseaux sociaux, votre parole et vos images sont publiques, alors utilisez avec prudence les fonctions de géolocalisation de votre smartphone qui indiquent où vous êtes. N’impliquez pas les personnels de l’hôpital dans vos publications, le Centre Hospitalier pourrait porter plainte au nom du personnel.